Parcours Mer, Montagne et Préhistoire

A partir de 1137 $ soit 932 € (cours mai 2021)$ par personne, pour 4 personnes

Niveau : Baroudeurs

Difficulté :

Les amoureux de préhistoire apprécieront la visite d’Abourma, site déroulant des gravures rupestres sur près de 3 kilomètres : datant du néolithique, ce n’est qu’en 2008 qu’il fût répertorié par des archéologues français.

Ce séjour vous permettra de profiter pleinement de la panoplie des sites et activités offerts par le pays sur terre et sur mer: baignade sur 3 plages à la faune et flore sous marines merveilleuses: Ras Ali, Ras Bir, Korambado, excursion en pirogue dans la mangrove de Godoria.

Vous pourrez  même tenter l’approche du requin baleine à Arta à la saison.

Vous découvrirez le  mythique lac Assal dont la beauté a inspiré l’écrivain-aventurier J Kessel…

Vous passerez une nuit au lac Abé pour y apprécier ses lever et coucher de soleil au milieu des cheminées,  et approcher ses flammants roses;  son paysage lunaire a servi de décors au film « La planète des singes »…

   Djibouti 
Centre-nord
  Mer & Montagne
  Séjour itinérant
  9j / 8n

JOUR 1 :   Arrivée  – transfert vers l’hébergement d’Africorne Travel et visite du refuge DECAN

Africorne Travel met un appartement confortable et climatisé à votre disposition pour y passer la nuit, et prendre un petit-déjeuner préparé selon vos souhaits. Naturellement, si vous le préférez, un hébergement en hôtel peut être réservé.

Repas de midi au restaurant sur le port de Djibouti

Après-midi: visite du refuge DECAN qui est un parc animalier à proximité de Djibouti, où vivent des animaux de Djibouti et aussi d’autres régions d’Afrique.

Repas du soir : restaurant à Djibouti

Nuit : appartement d’Africorne Travel

 

JOUR 2   Excursion et plage à Arta – 55 kms

Matin : Randonnée pédestre depuis la maison des randonneurs adaptée au niveau de chacun. Pour les plus aguerris marche jusqu’à la plage (environ 2 heures)

Repas de midi: pique nique sur la plage d’Arta

Après-midi: Palmes, masque et tuba sur le tombant de la plage de galets d’Arta: émerveillement garanti !

A la saison de mi-novembre à janvier : l’option sortie requin-baleine est possible ; bien qu’étant des animaux sociables, il n’est pas possible de fixer un rendez-vous aux requins-baleines ; par conséquent la rencontre avec eux, même probable, n’est jamais certaine.

Retour à Djibouti en fin d’après-midi

Repas du soir : restaurant à Djibouti

Nuit : appartement d’Africorne Travel

 

JOUR 3  De Djibouti au campement du Day en passant par le lac Assal – 230 kms

Matin: départ de Djibouti tôt le matin. Une quarantaine de kms avant d’atteindre Assal, nous nous arrêterons pour admirer le paysage grandiose du canyon de Dimbio surnommé le « Grand Canyon de Djibouti »….

Quelques kilomètres plus loin, nouvel arrêt à la stèle de J. Borrel, magistrat français dont le corps en partie calciné fut retrouvé en bas de la falaise le matin du 18 octobre 1995. « L’affaire Borrel » a envenimé pendant quelques années les relations entre les états djiboutien et français.

Puis nous quittons la route pour prendre la « bretelle d’accès » au lac Assal. Situé à 153 mètres sous le niveau de la mer, le lac Assal est l’un des plus salés du monde (plus de 300 grammes de sel par litre d’eau). Ce fait ajouté à la très forte évaporation due à la chaleur intense qui y règne, explique qu’on exploite le sel à cet endroit depuis des centaines d’années. Aucun organisme vivant ne peut survivre dans les eaux du lac Assal. Si la météo s’y prête, nous pourrons nous y baigner ; les chaussures en plastique sont nécessaires pour éviter de se blesser sur les cristaux de sel coupants.

Les températures très élevées qui sévissent dans ce lieu, ne le rendent pas très hospitalier, mais sa beauté légendaire, décrite notamment par l’écrivain aventurier J. Kessel en fait un site incontournable.

Repas de midi: pique-nique sur le plage au Goubet à l’ombre d’un emplacement en dur, face à l’île du Diable

Après-midi : nous irons visiter le champ de lave situé entre Assal et le Goubet, où nous observerons la faille du rift sur quelques mètres, qui à cet endroit ne fait que quelques centimètres de largeur.

Puis nous empruntons la superbe piste du Day menant au campement à 1500 m d’altitude.

Le campement du Day est équipé de Daboytas (huttes traditionnelles) disposées sur un espace en terrasses joliment agencé et arboré. Ses installations sanitaires sont très satisfaisantes. A partir de cet endroit, il est possible de faire des excursions dans la forêt primaire éponyme ou bien des randonnées jusqu’aux autres campements des monts Goda, à condition d’être un bon marcheur. Ce campement est aussi le point de départ idéal pour se rendre sur le site des gravures rupestres d’Abourma.

Repas du soir et nuit au campement du Day

 

JOUR 4  Visite des gravures rupestres d’Abourma  

Matin : les gravures d’Abourma, çà se mérite ! après 2 heures de mauvaise piste,  nous laissons notre véhicule au bout d’un oued (à l’ombre), et nous partons pour 1h30 de marche avant d’atteindre les premiers rochers gravés. Les gravures datées du néolithique, très bien conservées, représentent des animaux (certains disparus comme les girafes) ainsi que des scènes de combat ou de chasse. Le site répertorié en 2008 par des archéologues français , déroulent les gravures sur une longueur de 2 kms.

Repas de midi sur le site

Après-midi : Départ pour le campement de Ras Ali après Tadjourah, par la piste de Randa.

Nous nous arrêterons admirer l’impressionnant figuier étrangleur de Randa avant de poursuivre notre route jusqu’à Tadjourah où nous prendrons un rafraîchissement bien mérité sur la corniche.

Le campement de Ras Ali est situé après Tadjourah, tout au bord de la mer, au bout d’une piste d’une dizaine de kilomètres. Les installations sanitaires sont rudimentaires pour un européen, mais très convenables et propres. La cuisine est excellente et le site est paradisiaque pour le snorkeling. Vous pourrez aussi pratiquer le kayak.

Repas du soir et nuit au campement de Ras Ali

 

JOUR 5  De Ras Ali à Ras Bir – 100 kms

Matin : Baignade, palmes masque et tuba, kayak sur la plage de Ras Ali

Repas de midi au campement de Ras Ali

Après-midi : Départ pour le campement de Ras Bir après Obock

A Obock nous visiterons la maison du gouverneur Lagarde, vestige de la colonisation française qui débuta à Obock et nous nous rendrons au cimetière marin qui rassemble les tombes de soldats français morts de fièvres entre 1885 et 1889.

Repas du soir et nuit au campement de Ras Bir situé en bord de mer, moins d’une dizaine de kilomètres après Obock

 

JOUR 6  Promenade dans la mangrove de Godoria et retour à Djibouti (1)

Matin : visite du phare de Ras Bir – ne partez pas trop vite, plus de 200 marches sont à gravir avant d’arriver en haut.

Puis nous poursuivrons la piste vers le nord jusqu’à la mangrove de Godoria où une promenade en pirogue nous attend.

Retour au campement de Ras Bir pour le repas de midi

Après -midi : trajet de retour à Djibouti (1)

Arrivée à Djibouti en début d’après midi, ce qui nous permettra une visite de la ville: notamment des secteurs animés comme la place Mahamoud Harbi point de départ des transports en commun, la place Ménélik, la rue de l’Ethiopie, la rue commerçante des Caisses…

Repas du soir au restaurant à Djibouti

Nuit : appartement d’Africorne Travel

 (1) en fonction du jour de la semaine, il est possible d’organiser un retour par le ferry

 

JOUR 7  Visite sur la « planète » Lac Abé – 200 kms

Matin: de Djibouti jusqu’à Dikhil nous empruntons une route asphaltée sur 120 kms ; c’est la voie principale prise par les routiers éthiopiens depuis le port de Djibouti jusqu’à Addis Abeba, pour l’importation des marchandises nécessaires à l’économie du pays.

Nous traverserons les étendues semi-désertiques du Petit Bara puis du Grand Bara où nous observerons, mirages, tourbillons et gazelles avec un peu de chance.

Repas de midi au restaurant de La Palmeraie à Dikhil

Après-midi : après Dikhil, nous quittons la route, pour parcourir 80 kms de pistes parfois sablonneuses.  Nous traverserons les villages d’As Eyla et de Toubacouta- Sur la fin du parcours nous pourrons apercevoir des phacochères.

Site frontière entre l’Ethiopie et Djibouti, le lac Abé présente un panorama unique. Ses cheminées de calcaire offrent un paysage lunaire, très prisé par les photographes du monde entier, particulièrement aux lever et coucher de soleil. La première version du film « La planète des singes » a été tournée au Lac Abé

Les senteurs soufrées qui s’échappent des fumerolles nombreuses ont  donné son nom au lac. En effet, Abé signifie « pourri » !

Les paysages uniques des cheminées qui peuvent atteindre 50 mètres de hauteur, nous feraient presque oublier la présence du lac, sur les rives duquel on peut observer des flamants roses !

Arrivée au campement du lac Abé en soirée, pour assister au coucher de soleil

Repas du soir et nuit au campement du Lac Abé

 

Jour 8  Lac Abé – Plage d’Arta- Djibouti – 220 kms

Matin: il faudra se lever de très bonne heure pour assister au spectacle du lever du soleil au milieu des cheminées ! Puis nous tenterons d’approcher les flamants roses au bord du lac, qui d’années en années se retire de plus en plus loin. Nous observerons aussi quelques sources d’eau bouillante.

Puis nous prenons le chemin de retour à Djibouti.

Repas de midi à Arta au Sunny Hill ou bien à la Maison des Randonneurs tenue par un ex- légionnaire français, tombé amoureux du pays, et véritable célébrité à Djibouti.

Arta est une charmante localité, « perchée » à 600 mètres d’altitude, où les notables de Djibouti ont une résidence secondaire pour profiter de la température clémente, inférieure de 4 ou 5 degrés à celle de Djibouti.

Après-midi: nous descendrons par une piste superbe jusqu’à la plage de galets d’Arta qui est un site remarquable pour l’observation de la faune et de la flore sous-marine.

Repas du soir : Restaurant à Djibouti

Nuit : appartement d’Africorne Travel

 

Jour  9  Journée détente à Korambado   –15 kms

Snorkeling au programme de cette journée

Repas de midi dans une paillotte sur la plage

Il faut un bon véhicule 4×4 pour descendre à Korambado. Non loin de Djibouti, le site est intéressant pour la pratique du snorkeling (coté Est). Quelques paillotes « couleur locale »,  installées en bord de mer, fournissent l’ombre et le repas nécessaires pour passer une très agréable journée.

Repas du soir au restaurant à Djibouti. Au menu poisson yéménite ; le poisson que vous choisissez vous même, est coupé en deux tranches posées dans un four circulaire….

En soirée transfert à l’aéroport de Djibouti

 

 

Nota : des événements imprévisibles peuvent nous conduire à modifier le programme (ex : oued inondé sur le trajet)

fr_FRFR